Billet d’Humeur !

La démocratie des États-(dés)Unis au bord de l’implosion

Juin 2022 restera dans l’Histoire comme l’un des mois les plus sombres pour la démocratie américaine. En quelques jours, la Cour Suprême a adopté quatre arrêts synonymes de monstrueuse régression démocratique. Le premier annule une loi de l’État de New-York interdisant le port d’armes de poing en public, encourageant ainsi la passion morbide des Américains pour ces dernières, à l’origine d’une épouvantable hécatombe. Le deuxième annule l’arrêt « Wade vs Roe » de 1973 qui avait donné aux femmes américaines le droit d’avorter malgré des restrictions imposées par certains Etats. Le troisième étend la place envahissante d’une religion chrétienne aux accents évangéliques intégristes de plus en plus marqués en légalisant la pratique de la prière dans les écoles publiques. Le quatrième limite les pouvoirs de l’État fédéral pour lutter contre le réchauffement climatique. Ces quatre arrêts, pris par une Cour suprême dominée par des juges ultra-conservateurs, dont trois nommés par Trump, s’appuient sur une interprétation littérale dite « originaliste » de la Constitution de 1787. Puisque le droit à l’avortement n’était pas admis à la fin du 18e siècle, il est donc légitime de l’interdire au début du 21! Cela plonge un pays plus divisé que jamais dans une crise politique profonde où la guerre civile larvée que se mènent depuis cinquante ans les deux moitiés quasi égales et irréconciliables de la société peut dégénérer en affrontement violent. Le chaos qui en résulterait serait tout à l’avantage des régimes autoritaires et totalitaires comme la Russie et la Chine qui nient les valeurs de la démocratie, postulent son déclin et s’emploient activement à l’affaiblir. JLM

Accueil

Le Cercle Germaine de Staël de Genève

Nous sommes un groupe de personnes issues de divers milieux socio-professionnels et originaires de plusieurs pays qui s’inquiètent des dérives politiques, économiques, financières et sociales auxquelles on assiste tant en Suisse qu’en Europe et ailleurs dans le monde. Nous considérons que la croissance sans limite des inégalités ainsi que la montée des populismes qui en est l’une des conséquences, menacent les principes fondamentaux de la démocratie auxquels nous croyons. Nous pensons que face aux bouleversements auxquels nous assistons dans de nombreux pays, nous ne pouvons rester indifférents. Depuis mars 2018, nous nous réunissons régulièrement à Genève pour échanger nos points de vue et mettre en commun nos expériences. Des personnes extérieures (journalistes, universitaires, politiques, etc.) contribuent à nos débats en nous faisant bénéficier de leurs connaissances. Notre groupe est ouvert à toute personne qui partage nos préoccupations et souhaite participer à nos activités.

Pourquoi avoir choisi la figure de Madame De Staël  (1766-1817) ?

Parce que cette femme d’exception a tenu plusieurs salons où se discutaient les grands problèmes politiques et culturels de l’époque

Parce qu’elle fut une adepte des Lumières et des idéaux de la révolution française

Parce que, cosmopolite et avant-gardiste, elle fut l’une des premières à promouvoir « l’esprit européen »

Parce qu’elle anticipa le féminisme en dénonçant les contraintes sociales qui empêchent les femmes de s’épanouir

Enfin, parce qu’elle n’eut pas peur de tenir tête à Napoléon !

___________________

«J’ai défendu quarante ans le même principe, liberté en tout, en religion, en philosophie, en littérature, en industrie, en politique.»

Benjamin Constant